Monthly Archives: F Y

Archlinux ARM sur Cubieboard2

La distribution ArchlinuxARM est une distribution pour ARM dérivé de l’excellent Archilinux, elle même dérivée de je ne sais plus quoi. Elle a été conçu pour s’adapter avec une relativement bonne précision au matériel utilisé. (dans le cas d’ARM un noyau/firmware par carte et 3 versions des paquets pour ARMv5, ARMv6h (h pour hardfloat) et ARMv7h (hardfloat). Ce qui en fait, à ma connaissance, la seule distribution aussi bien adaptée. Pour une installation rapide pour un ordinateur de bureau, la démarche est un peu plus fastidieuse, à moins d’y apporter ces propres scripts, où d’utiliser, des distributions facilitant l’installation, comme Antergos sur plate-forme x86.

Entre le début de la rédaction de cet article (le 17 juin) et aujourd’hui, j’ai beaucoup progressé sur la compréhension du fonctionnement de la NAND. J’ai donc :

  • Réussi à créer une NAND qui fonctionne à partir d’Archlinux ARM, en bidouillant avec plusieurs images.
  • Découvert qu’Archlinux est réellement une distribution géniale, d’autant plus en version ARM, je publierais probablement prochainement une image SD pour l’installer automatiquement sur la NAND, avec le noyau 3.4.90, très stable et 3 Go de libre sur la NAND :). (je vais essayer de tenter un noyau 3.16 prochainement)

Continue reading

Nettoyer les taupes Android avec « /system/app mover »

L’application /system/app mover permet de déplacer les applications sous Android entre les applications système et les application utilisateur. Il faut cependant l’utiliser avec précaution et savoir ce que l’on fait, afin de ne pas risquer de bloquer les fonctionnalités de base de son téléphone. Le téléphone doit être administrable/déprisonné (rooted/jailbreaked).

Quelle est la différence entre ces deux modes ?

Google Voice en application utilisateur, prête à être supprimée

Google Voice en application utilisateur, prête à être supprimée

Les applications utilisateurs peuvent être supprimées, pas les applications système. Au passage, il est toujours possible de bloquer leur démarrage à l’aide de l’application autoStart.

Il faut donc, pour pouvoir supprimer ces applications, les déplacer avec /system/app mover :
* À chaque application, la confirmation sera demandée. Accepter
* À chaque application, le redémarrage sera demandé pour que ce soit appliquer. Il vaut mieux en grouper quelques unes avant de redémarrer.

Une fois redémarré. Les applications seront disponible dans :
* Paramètres =>
:* Général =>
::* Gestionnaire d’applications =>
:::* Onglet Téléchargé (normalement affiché par défaut).

Il n’y a plus qu’a appuyer sur l’item de l’application, puis sur le bouton Désinstaller (en haut à droite à priori).

Continue reading

Inkscape 0.91pre (and archlinuxARM test)

Après avoir voulu testé Inkscape 0.91pre, et vu le nombre de changement, l’amélioration de la réactivité, les bugs résolus, la meilleur gestion du multithread, etc… Je me suis mis en tête de rééssayer sur la Cubieboard2 ou c’était utilisable pour les fonction de base, mais était un peu trop lent pour certaines fonctions avancées (comme l’outil calligraphique).

J’ai donc compilé sur archlinuxARM pour tester sur ma Cubieboard2, je met le paquet à disposition dans mon micro-dépôt ArchlinuxARM, n’ayant toujours pas compris le processus pour soumettre dans la yaourtière d’AUR (Arch User Repository) ou les dépôts d’ArchlinuxARM.

Donc voilà c’est super rapide, ça utilise bien les 2 processeurs Cortex-A7 (devrait vraiment tourner très vite sur un quadcore Cortex-A17 Rockchip RK3288 comme le Rikomagic MK902II LE (linux edition), voir la démo) :). Complètement utilisable, les flous sont toujours long à affichés, mais l’affichage se fait de façon relativement asynchrone.

Pour info, ma vidéo est enregistrée sur un x86_64 avec affichage distant, en utilisant X11/tcp de l’application (via switch 100 Mb), ce qui explique certains balayages et décalage de l’affichage.

Écrire en mongol traditionnel sous Android et Linux

Suite au précédent article : Écrire en mongol traditionnel avec Firefox

* Méthode de saisie Chimee pour Android par un auteur qui a également écrit un tutoriel sur la création d’une méthode de saisie mongol pour iBus. Son site contient également des cours de mongol, en anglais.
* Nationsoft.org (民族语言软件创新平台) 基于Android系统的蒙古文输入法 (méthode de saisie du mongol pour Android (nécessite de s’enregistrer).
* 基于Android平台的蒙古文输入法研究与实现 (Projet de l’Université de Mongolie intérieure).

Révolte des pieds bleus dans le Val-de-Vire au XVIe Siècle

Extrait de « Le Livre des chants nouveaux du Vaudevire » de Jean Le Houx, auteur qui nota des chansons paillards et de révolte du Val-de-Vire, dans le Calvados, qui inspira le théâtre de Vaudeville (r roulé ?).

Il s’agit ici d’un chant de révolte des « fouleurs de draps ». Dans des moulins à eau, des draps (plus généralement tissus), utilisés pour confectionner les vêtements (les bleus, les bleus de travail, qui donnèrent également les blue-jeans) étaient alors foulés avec de la teinture, mais le marché commençait à s’effondrer. Poussant à des révoltes ouvrières dans la région. C’est à cette période que furent créer le corps des Gens d’Armes (plus tard devenus gendarmerie nationale), alors ancêtres de la gendarmerie mobile (et de la Compagnie républicaine de sécurité (CRS)) pour mater ces révoltes ouvrières. C’est également à cette occasion que furent créer les premiers syndicats ouvriers en France.

On doit aussi à ces œuvres l’expression « boire à tire-larigot » (en référence à une cloche très lourde fondue sous la volonté de l’archevêque Eudes Rigaud à l’église de Rouen, qui donnèrent l’expression «tire-larigot ».

Vaudevire de Jean Le Houx

Moulin fouleur linogravé dans Inkscape
Voyant en ces vallons Virois
Des Moulins fouleurs la ruine
Où nos chants prindrent origine,
Regrettant leur temps ie disois :
Où sont ces Moulins, ô Vallons ;
Source de nos chants biberons ?

Le traficq de nos pères vieux
Étoit jadis en Drapperie ;
Le bon Basselin lors en vie
Se resjouissoit avec eux.
Où sont ces Moulins, ô Vallons,
Source de nos chants biberons ?

Aux Moulins qui fouloient leurs Draps
Sur ceste rivière jolie,
Beunoient d’autant par drolerye
Sildre qui valloit hypocras.
Où sont ces Moulisn, ô Vallons,
Source de nos chants biberons ?

Basselin faisoit les chansons
Qui de là sont dits Vaudevires,
Et leur apprenoit à les dire
En mille gentilles façons.
Où sont ces Moulins, ô Vallons,
Source de nos chants biberons ?

Or bien le bon temps est passé
De toute chose une pose
Va dons mon corps et t’y repose.
Besoist soit-il qui t’a versé !
Bon vin, si nous ne t’avallons,
Se perdroient nos chants biberons.