Bugs in firefox 52=>53 on ArchLinuxARM 32 bits (ARMv7h) and how to still use it

Firefox 53 currently doesn’t compile on ARMv7h, so only firefox 52 works on ALARM/armv7h, but as the 52 package is no more in git current version, ALARM compiling sysyem doesn’t compile it with updated dependencies (ICU moved from 58 to 59 and hunspell updated too. I didn’t managed to compile firefox-esr.

I compiled former version of this too libs to be able to make firefox 52 works again.
You can find both icu-58 and hunspell 1.5.4 packages here. PLEASE DON’T INSTALL THEM, you can reinstall firefox package itself if needed with pacman -U firefox-52.0.2-1-armv7h.pkg.tar.xz
instead unarc them in a directory like this :

cd /tmp
mkdir unarc; cd unarc
wget https://popolon.org/depots/ArchLinuxARM/firefox/52/hunspell-1.5.4-1-armv7h.pkg.tar.xz
wget https://popolon.org/depots/ArchLinuxARM/firefox/52/icu-58.2-1-armv7h.pkg.tar.xz
tar xf hunspell-1.5.4-1-armv7h.pkg.tar.xz # lot of errors with SCHILY.fflags will be displayed
tar xf icu-58.2-1-armv7h.pkg.tar.xz # lot of errors with SCHILY.fflags will be displayed
cd usr/lib
sudo rsync -a libhunspell-1.5.so* libicu.so.58* /usr/lib/
sudo rsync -a icu/58.2 /usr/lib/icu/
ldconfig

That’s done. You can now type firefox to launch it :)

Le cauchemar Samsung ou La regression des fonctions de base (Corrigé sur les mises à jour du Galaxy A des 2 et 23 avril 2016)

Ce billet a été publié à la mi-février 2016, les mises à jour système du 2 et 23 avril 2016 corrige les deux problèmes.
* Grâce à celle du 2 avril, on peut à présent accéder au système en PTP et MTP
* Grâce à celle du 23 avril, on peut brancher un USB mass storage (comme une clé USB), via un câble USB-OTG
* Par contre, une nouvelle édition casse les claviers chinois et japonais. On ne peut plus sélectionner qu’une rangée de caractères sur l’ensemble des possibilité par phonème/more :(.

Avant d’acheter mon Samsung Galaxy S il y a quelques années, voulant éviter trop d’e-dechets, j’ai regardé ce qui se faisait et réfléchi à ce que j’allais acheter pendant entre 6 mois et un an 1/2. L’annonce, de cette petite merveille correspondait à toutes mes attentes :
* Android basé sur Linux, avec toute sa liberté d’action
* Écran AMOLED, qui était un réel avantage par rapport aux autres écrans de l’époque, permettant de bien apprécier les photos.
* facilité de connexion (« masse storage » de base en USB, rien de plus simple, compatible, rapide, efficace ou que l’on soit avec n’importe quel appareil).
* Bonne mémoire, processeur Samsung efficace, carte SD, tout bien standard.

Au bout de quelques années, le téléphone pas mal maltraité, a finir par avoir son écran cassé, le connecteur USB avait un faux contact, j’ai été obligé d’acheter pendant un voyage en Chine, un appareil permettant de charger directement la batterie. Entre temps, le Galaxy Note était sorti !

Le Galaxy Note a été un grand pas en avant :
* Écran plus grand et confortable
* Stylet S-Pen utilisant les technologies de notre chère Wacom, bien connu des infographistes.
* Meilleure autonomie (surtout si on désactive les applications Google/Samsung inutiles).

Mais en même temps l’évolution ajoutait une petite régression :
* retrait du mass storage au profit du protocole MTP ou PTP (au choix, plus complexes, plus lents, avaient l’avantage, pour les plus ignorants en informatique de rajouter des couches de vérification pour ceux qui débranche un téléphone sans valider la déconnexion sur le système… seraient ils aller l’option mass storage ????)

Cela était sans doute du aux gens qui débranchait le téléphone en plein transfert sans sélectionner déconnecter, mais bon, déjà on perdait en efficacité, simplicité, compatibilité. Au bout de quelques temps j’ai fini par perdre cette petite merveille, je ne sais pas comment.

Je me suis pris en remplacement un Galaxy Note 3 lite, je ne voulais pas un Note 3 qui comportait un processeur Snapdragon, mais un Note 3 lite qui contenait un processeur Samsung (important pour moi de boycotter les États-Unis qui faisaient alors la guerre en Irak, Afghanistan et ailleurs, en plus des lobyings forcés un peu partout). J’étais content, mais ça commençait à bien se gâter du côté de Samsung :
* Plus que le protocole MTP pour le transfert (le plus lent des trois). On pouvait contourner en utilisant la carte microSD interne et la retirer/insérer quand besoin.
* Une application avec un grand F (Flipboard je crois), qui venait sans arrêt s’afficher quand on appuyait sur le bouton du milieu, sans aucun moyen de la désactiver, les forums se remplissaient de messages à ce propos.
* L’apparition du NFC qui pourrait être une fonction pratique dans certains cas, mais que franchement personne n’utilise (trop lent pour le transfert, n’apporte rien en plus, il y a déjà bluetooth et Wifi plus efficace pour cela, pratique pour pirater les cartes bancaires avec leur trous de sécurité, mais ça n’est pas ce que cherche la majorité des gens).
* De plus en plus d’application qu’on utilise pas forcément qui sont lancée ou relancées en permanence, et impossible à désactiver, vidant de plus en plus rapidement la batterie. Je tenais 11 jours avec le Galaxy S, là, malgré la plus grosse batterie, il a fallu que je root (passe administrateur) le téléphone et vire toutes les applications Google et Samsung pour arriver péniblement à la moitié. Ça m’a permis aussi de me débarrasser de ce fameux Fliboard qui Fâche toute la Foule, de me mettre un pare-feu pour éviter des transfert non désirés (par les résidus s’applications Google/Samsung) dans certains lieux de Paris où la bande passante chute avec l’épaisseur des murs en pierre de taille.
* Je constatait que là où des gens avec des tablettes chinoises sans marque sous Android à 50€ pouvait connecter tout et n’importe quoi en USB via un câble USB-OTG (merci le noyau Linux), les bridages de Samsung, en permettait beaucoup moins :(.

Le cauchemar

Enfin, après l’avoir de nouveau perdu, je passe la semaine dernière au Galaxy A5 2016 (mauvaise période où les notes récent sont >500€ => en immobilisation pour les entreprises, pas glope), et là, la catastrophe la plus totale :((.
* Plus du tout de support USB standard (ni MTP, ni PTP, ni masse storage), mais pourquoi ??? Quel intérêt, que veux Samsung ? Je sais que je ne pourrais pas transférer les photos dans un cybercafé, ou sur mes ordis sous Linux… Il faudrait installer un Windows, :D, c’est du grand n’importe quoi. Ils s’amusent à réinventer la roue carrée, en créant des usines à gaz, pour au final avoir des choses qui ne fonctionnent pas (les pilotes windows de Samusng n’ont jamais été très au point le peu de fois où j’ai du l’utiliser pour une mise à jour du firmware sur les ordinateurs d’amis).
* Une simple clé USB via un câble USB-OTG ne peut être lue ou montée. Ça n’aurait pas mangé de pain de le laisser.
* La carte microSD est dans une trappe très compliquées à ouvrir/insérer (il faut une épingle à nourrice, comme lorsqu’un CD était bloqué dans le lecteur dans les années 1990.
* Elle est avec une carte SIM au format nano-SIM (comme sur les ordinateurs de pomme pour les pommes), résultat j’ai du couper au ciseau le carton de la SIM que j’avais pris, format standard (je m’attendait pas à cette surprise), j’ai eu peu d’avoir 5 jours de plus de commande de nouvelle SIM avant de voir les nombreux tutos sur le sujet. Elle est au passage aussi galère à mettre que la microSD, et le pire c’est qu’il faut l’insérer même temps que la microSD (avec le côté pas pratique).
* La batterie est fixée à l’intérieure, donc quand elle est morte, jeter le téléphone (mode plus d’e-dechets) Il y a bien une documentation pour l’enlever pour les plus hackers, mais eux même le déconseille parce qu’on risque de tout casser. Pas la peine de penser à une batterie de secours, en cas de long périple non plus donc… Bon, un chargeur USB pas samsung fera très bien l’affaire dans les premiers temps ;).
* Le F (flipboard) a été renommé Briefing et est encore plus invasif, avant c’était bouton du milieu, maintenant, c’est quand on fait glisser l’écran du bureau de gauche à droite. On peut le désactiver via, paramètres => applications => gestionnaire d’application => toutes =>Briefing =>forcer l’arrêt désactiver, comme différentes applications Google (mais pas toutes :( /microsoft). Mais malgré tout, on a toujours l’écran pourrit en glissant vers la gauche. Si je n’arrive pas à échanger le téléphone pour quelque chose de mieux, j’espère que le rootage fera l’affaire. ou sinon, je mettrait une ROM XiaoMI ou cyanogenMOD.
* On est envahi d’applications Microsoft (OneDrive, Word et je ne sais quel autres trucs inutiles) en plus de celles de Google (Drive qui fait pareil) et de Samsung (, qui veulent pour les 3 marques en même temps absolument qu’on sauvegarde nos données perso sur leur cloud à eux :(. Je vois que ça comme raison pour la suppression des moyen simple de connecter à son ordinateur OwnCloud notre ami ? Autres solutions rapide pour compenser, GhostCommander + extension SFTP sur f-droid.org, mais on est obligé de passer par du Wifi, et il n’y aura pas forcément de serveur SFTP partout…
* Le bouton d’en bas à gauche qui sert d’habitude de bouton menu a été remplacé par le bouton changement d’application et celui du milieu qui avait cette fonction, de recherche Google, super inutile donc, encore une fois :(. Résultat différentes applications que j’utilisai depuis le Samsung Galaxy S, en suivant leurs évolutions et qui me sont vitales (dictionnaires multilingue où je peux mettre mes propres dictionnaires que je fais évoluer), enregistreur sonore haute définition pour les enregistrement d’ambiances sonores dans certains endroits de mes voyages, etc… sont devenues inutilisables étant toutes deux dépendantes de ce bouton, pour insérer/mettre à jour les dictionnaires pour l’une, et pour choisir la qualité d’enregistrement pour l’autre.
* Sur les Galaxy Note, il y avait la reconnaissance d’écriture manuscrite sur le clavier (pratique pour chinois/japonais), surtout que la saisie en pinyin, du clavier samsung, ne met pas forcément en avant les caractères les plus utilisés. Ben, là non, comme si ce type de fonction était dépendant du stylet… :(. Ça encore ça n’est pas trop grave, on doit pouvoir trouver des applications tierce qui font la même chose.

Quelques mises à jours dans les paquets Archlinux ARM faits maison

Toujours dans mon dépôt perso de binaires et PKGBUILD Archlinux ARM
* Ajouté l’émulateur PPSSPP (pour PSP, console portable), étonnamment il détecte si c’est OpenGL ou OpenGL ES qui est accéléré et s’adapte !!! Espérons que ça en pousse d’autres à faire pareil en attendant Vulkan. Par contre sur le RK3288, on peut pas agrandir la fenêtre et l’application plante (en figeant X) si l’accélération matérielle est active. (il est possible de ne redémarrer que lightdm si on est connecté en ssh sur la machine.

* Nouvelle version de qemu (2.4.1, je sais plus si je l’avais dit), on doit pouvoir améliorer encore, mais c’est déjà mieux. Il n’y a pas l’exécutable qemu-kvm par exemple. Mise à jour du 10 décembre : mise à jour en version 2.5.0 de mon paquet (requiet libcacard qui est un paquet à part, se trouve dans le même dossier), ajoute les émulations de systèmes complets, les bios, le support GTK, les PKGBUILD sont plus propres.

* Mise à jour d’Entangle (même version mais avec lib récente)

* Mise à jour de 0ad (Alpha19, il vaut mieux du full OpenGL accéléré, sinon, c’est du 3 fps en pur logiciel ^^

* Mise à jour de blender en 2.76.b, plus besoin de mon patch puisque le patch pour non-x86 a été appliqué dans les sources originales, le PKGBUILD officiel d’archlinux (pour x86) fonctionne donc parfaitement sous arm (et autres à priori)

* en ARM et x86_64 à la fois, j’ai ajouté perl-glib-object-introspection qui permet d’utiliser gstreamer avec gmusicbowser (any comme écrit en perl, également disponible) et donc de jouer plus de formats de fichiers. Penser à choisir pulse à la place d’auto pour la sortie de gstreamer dans les prefs). Ils sont tirés d’AUR sans modification.

J’ai créé un dossier obsolète pour les vieux paquets qui ne doivent plus fonctionner (entre changement de gcc, libc et api/abi).

J’ai commencé une méthode de saisie pour le mongol traditionnel pour ibus, ça marche assez bien mais c’est pas encore complet, donc, je n’ai pas mis. Je ne suis pas sur de la meilleur disposition pour le clavier, chaque clavier que j’ai vu (sur Android (application Bainu),, ou différents schéma sur les sites webs (sur un clavier cyrillique mongol ou russe, sur un clavier qwerty (pour les Mongols de Chine probablement ?)) de documentation de l’écriture sont différent…) j’en ai pris un relativement phonétique par rapport au qwerty donc. Je la mettrais à disposition dès que j’aurais mis les codes spéciaux indispensables pour certaines liaisons.

On prend les mêmes et on recommence

Certains dirons, grâce à l’Abbé Emmanuel-Joseph Sieyès qui dans ses grandes lumières disait, petit extrait de Wikipédia, tiré lui même d’un ouvrage que l’on peut consulté sur le site de la Bibliothèque nationale de France :

Il oppose le gouvernement représentatif (qu’il promeut) et le gouvernement démocratique (qu’il rejette) : « Les citoyens qui se nomment des représentants renoncent et doivent renoncer à faire eux-mêmes la loi ; ils n’ont pas de volonté particulière à imposer. S’ils dictaient des volontés, la France ne serait plus cet État représentatif ; ce serait un État démocratique. Le peuple, je le répète, dans un pays qui n’est pas une démocratie (et la France ne saurait l’être), le peuple ne peut parler, ne peut agir que par ses représentants. » (Discours du 7 septembre 1789).

French canularstitution

French canular-stitution avec l’abbé Sieyès et Napoléon Bonaparte

Il semble que tout y est dit. Il est un des créateur de la constitution qui a été légèrement touché depuis, mais pas tant que ça… qui contient toujours ce dé truqué, comme disait (parmi d’autres) l’illustrateur britannique James Gillray en 1800 (voir illustration ci-contre), en anglais d’abord : « The French Consular-Triumverate, settl’ing the New Constitution, with a Peep at the Constitutional-Pigeon-Holes of the Abbe Seiyes in the Back Ground », ce que l’on peut traduire par : « Le Triumverat consulaire français, colonisant la nouvelle constitution, pipé par un trou de pigeon constitutionnel de l’Abbé Seiyes. ». Et depuis on nous bassine qu’on est en démocratie, de la naissance à l’âge adulte…

Ne pas voter n’a pas fait permis au FN de se hisser, il y était déjà… Stigmatisation des minorités, état d’urgence, gens interdits de sortir de chez eux dont une bonne partie après s’être fait défoncé la porte. Manifestation contre la tartuffade de la COP21 interdite pour des raisons de sécurité (et c’était pas mal au dehors aussi 2e vidéo), tandis que le marché de noël, ou l’on vent des kebabs à 8 euros et du sucre au gras à peu près au même prix, ou différents gadgets polluants, n’avait pas besoin de protection. Quelques gendarmes mobiles étaient bien placés devant le Grand Palais, à deux pas du palais de l’Élysée avec des camions anti-émeutes, dés le Salon des indépendants, et en préparation de la COP21 qui allait s’y dérouler. Sinon, on pouvait se balader au milieu de la foule, avec Kalashinikov, lance roquette ou plus si affinité, l’avenue était grande ouverte.

Un documentaire sympa (désolé, c’est sur Youtube), sur tous ceux qui ont pas voté et sur ce qu’est la (vraie) démocratie (celle d’Athènes (pendant l’antiquité), celle d’Islande (commencé après la crise de 2008) qui a mis les banquiers et politiciens en prison, stoppé le bankroute, relancé l’économie et multiplié les emplois) : J’ai pas voté.

Pendant ce temps, les Danois ont dit non par référendum au don à Europole de l’ensemble des informations de sa population.

Au passage j’y relève une erreur, l’utilisation de la peinture d’Eugène Delacroix, « La révolution guidant le peuple », il n’est pas de la révolution française, pas plus que la colonne de la Bastille d’ailleurs, mes des 3 glorieuses, de juillet 1848 (c’est écrit sur la colonne), révolte pour le passage d’une Monarchie à une autre.

Et merci à Gee et à son blog BD Grise Bouille pour la mise sur la piste. Vous y trouverez d’autres liens intéressants sur le sujet.

Chanson du jour

Boudin_au_four2
Agressive Agricultor — Mon Cochon c’est mon copain

Une chansonnette du groupe Basque (euskaldunak dans la langue), dont l’introduction, commence par le cri d’un cochon qu’on égorge (typiquement pour faire du boudin) qui dans son refrain dit (je copie-colle) :

Mon cochon c'est mon copain
Malheureusement demain
C'est décembre qui commence
Je vais te trouer la panse 

Et demain, c’est justement décembre qui commence, c’est exactement aujourd’hui, 30 novembre 2015.

Devenez donc, musulman, juif, « bon » chrétien qui lit la « bible », hindouiste, bouddhiste, jaïniste, sikh, végétarien, ou ce qu’il vous plaît, mais arrêtez de manger des cochons. Je pense à une opération, un cochon mangé pour un chat mangé, ça pourrait être pertinent. Ne mangez pas non plus les plantes vivantes, elles souffrent aussi, tuez les avant, ou mieux, attendez qu’elles meurent d’elle même (les huîtres aussi).

Bon allez, je mange le dernier boudin qui me reste et demain j’arrête (peut-être).