graphical blog 2

Ce week end a eu lieu à Auch le Festival National du film d’animation d’Auch, organisé par AFCA. Je m’y suis rendu avec quelques amis, dans l’espoir d’en prendre plein les mirettes (avec les films et la région), plein les poumons (avec l’air de la campagne), et plein la panse (avec la gastronomie gasconne que j’adore).

Couché de soleil sur la Cathédrale Ste Catherine d'Auch
Une photo prise par au moins 10 personnes, en sortant d’une séance d’animation


Auch et les voitures
Auch, la ville aux 100.000 voitures. Plus de voitures que d’habitants. Pour nombre d’entre eux, impossible d’aller chercher du pain sans voiture ; résultat&nbps;: impossible de traverser la moindre rue sans forcer le passage. Mais heureusement les habitants sont habitués et s’arrêteront volontiers, dès que vous traversez :


Le gers sans voiture
Une des rares photos que j’ai reussi à prendre sans voir de voitures (du moins où elles peuvent circuler), sur les bords du Gers, qui traverse la ville en son milieu, (au bord de la ville haute).


Sinon, question films d’animation, il y avait des choses très intéressants, même si je n’ai pas eu la chance d’assister aux projections de tous les films en sélection, et si j’avais déjà eu l’occasion de voir de nombreux films primés, de nombreux films étant présentés ailleurs, entre les 2 ans qui séparent ce festival.

J’ai été vraiment très intéressé par la rétrospective de Raimund Krumme que je ne connaissais pas jusqu’à présent.

J’ai eu l’occasion de goûter la cuisine régionale dans différents restaurants:

  • La garbure, trop salée du Dorade (une brasserie sur la place de la Mairie), sorte de potée contenant des manchons de canards.
  • Le cassoulet très bon, mais un peu desséché de l’Hôtel de Paris, meilleur resto que j’ai fait, mais ça n’était pas transcendant non plus, salade de gésier assez sympa, mais j’en ai mangé des meilleures à Paris. Seul hic, le pain précuit.
  • Le magret de canard aux framboises du Bartok, pas très bien dosé, accompagné de pommes de terres réchauffées et d’une ratatouille dans un verre. Ambiance musicale pourrie malgré le nom inspiré du grand compositeur hongrois, glaces industrielles d’une grande multinationale au dessert, pain congelé en accompagnement, mais Auch n’est pas très gâté en boulangeries (visiblement toutes fournies en pain précuit, heureusement sur le marché du samedi matin on peut trouvé du vrai pain, bio en plus). De plus, ce restaurant n’accepte pas les chèques.
  • Petit restaurant sino-vietnamien (tenu par des Cambodgiens), où j’ai pris du magret de canard laqué :), dans une sauce du même type que celle ou on trempe les boulettes dans les pho du XIIIe).

Il y avait l’air d’y avoir de vrais bons restos, mais tous fermés le dimanche, ce qui nous a fait rater 1 ou 2 bon restos visiblement.

Bref un peu déçu par la gastronomie goûtée de la région, que j’adore pourtant, et dont je me régale tant à Paris.

J’ai appris un truc, l’alcool XO qu’aiment tant les Chinois, (que l’on trouve en fait pour l’armagnac, et le cognac et d’ailleurs, je crois que c’est plutôt le cognac que prennent les chinois) est une espèce de norme débile, qui définit les alcools ayant au moins 6-7ans, dans le même genre, le ‘3 étoiles’ à 1 ou 2 ans :)). Bref mieux vaut éviter les alcools normés, cela signifie généralement un alcool encore un peu jeune qui se vendra bien aux touristes, préférer un Armagnac millésimé qui fera au moins entre 15 et 30 ans.

No Comments »

  1. Bon, ben, tous ce que on peut retenir est que tu n’a pas vraiment aimé ton petit séjour à Auch! J’en suis desolée. J’y habite depuis 22 ans et je te jure qu’il ya bien plus a découvrir que tu ne l’imagine. Oui, on a de très bons restos, mais c’est vrai qu’ils prennent leur Dimanche. Tu sais, ici, c’est comme partout, il faut discuter avec les gens pour bien profiter de ce qu’il y a de meillure. Les fermes auberges sont, bien sur, les mieux pour la gastronomie locale. Enfin, ce n’est q’un tuyau pour ta prochaine visite, si tu veut bien en donner la peinne.

    Comment by Rochelle — %PM %615 %Africa/Abidjan%q, %2005 @ %0:%Sep %p

  2. Oui, je m’en doute, un peu, nous nous sommes vraiment mal débrouillés, merci pour le tuyau des fermes-auberges, que je ne connaissait pas. J’y retournerais avec plaisir, j’éspère avant le prochain festival :). Je suis désolé si j’ai été un peu dur, sans doute énervé par la déception de cet échec ;).

    Comment by Administrator — %PM %791 %Africa/Abidjan%q, %2005 @ %0:%Sep %p

RSS feed for comments on this post. TrackBack URL

Leave a comment

You must be logged in to post a comment.

Powered by WordPress

Switch to our mobile site