Category Archives: brève

Compiler OpenToonz sur Linux avec l’état actuel cassé (septembre 2017)

voir pour le bug report sur le compte Github d’OpenToonz.

git clone https://github.com/opentoonz/opentoonz.git
cd opentoonz
git checkout 14f0fd28bbeec42dfcebcebe59b858931eaeb881
mkdir -p $HOME/.config/OpenToonz
cp -r opentoonz/stuff $HOME/.config/OpenToonz/
cat « EOF > $HOME/.config/OpenToonz/SystemVar.ini
[General]
OPENTOONZROOT="$HOME/.config/OpenToonz/stuff"
OpenToonzPROFILES="$HOME/.config/OpenToonz/stuff/profiles"
TOONZCACHEROOT="$HOME/.config/OpenToonz/stuff/cache"
TOONZCONFIG="$HOME/.config/OpenToonz/stuff/config"
TOONZFXPRESETS="$HOME/.config/OpenToonz/stuff/projects/fxs"
TOONZLIBRARY="$HOME/.config/OpenToonz/stuff/projects/library"
TOONZPROFILES="$HOME/.config/OpenToonz/stuff/profiles"
TOONZPROJECTS="$HOME/.config/OpenToonz/stuff/projects"
TOONZROOT="$HOME/.config/OpenToonz/stuff"
TOONZSTUDIOPALETTE="$HOME/.config/OpenToonz/stuff/projects/studiopalette"
EOF
cd thirdparty/tiff-4.0.3
./configure —with-pic —disable-jbig
make -j4 # choisir le nombre de cœurs
cd ../../toonz
mkdir build
cmake ../sources
make -j4 # choisir le nombre de cœurs
sudo make install # Va aller dans /opt/opentoonz/bin/opentoonz

Quelques mises à jours dans les paquets Archlinux ARM faits maison

Toujours dans mon dépôt perso de binaires et PKGBUILD Archlinux ARM
* Ajouté l’émulateur PPSSPP (pour PSP, console portable), étonnamment il détecte si c’est OpenGL ou OpenGL ES qui est accéléré et s’adapte !!! Espérons que ça en pousse d’autres à faire pareil en attendant Vulkan. Par contre sur le RK3288, on peut pas agrandir la fenêtre et l’application plante (en figeant X) si l’accélération matérielle est active. (il est possible de ne redémarrer que lightdm si on est connecté en ssh sur la machine.

* Nouvelle version de qemu (2.4.1, je sais plus si je l’avais dit), on doit pouvoir améliorer encore, mais c’est déjà mieux. Il n’y a pas l’exécutable qemu-kvm par exemple. Mise à jour du 10 décembre : mise à jour en version 2.5.0 de mon paquet (requiet libcacard qui est un paquet à part, se trouve dans le même dossier), ajoute les émulations de systèmes complets, les bios, le support GTK, les PKGBUILD sont plus propres.

* Mise à jour d’Entangle (même version mais avec lib récente)

* Mise à jour de 0ad (Alpha19, il vaut mieux du full OpenGL accéléré, sinon, c’est du 3 fps en pur logiciel ^^

* Mise à jour de blender en 2.76.b, plus besoin de mon patch puisque le patch pour non-x86 a été appliqué dans les sources originales, le PKGBUILD officiel d’archlinux (pour x86) fonctionne donc parfaitement sous arm (et autres à priori)

* en ARM et x86_64 à la fois, j’ai ajouté perl-glib-object-introspection qui permet d’utiliser gstreamer avec gmusicbowser (any comme écrit en perl, également disponible) et donc de jouer plus de formats de fichiers. Penser à choisir pulse à la place d’auto pour la sortie de gstreamer dans les prefs). Ils sont tirés d’AUR sans modification.

J’ai créé un dossier obsolète pour les vieux paquets qui ne doivent plus fonctionner (entre changement de gcc, libc et api/abi).

J’ai commencé une méthode de saisie pour le mongol traditionnel pour ibus, ça marche assez bien mais c’est pas encore complet, donc, je n’ai pas mis. Je ne suis pas sur de la meilleur disposition pour le clavier, chaque clavier que j’ai vu (sur Android (application Bainu),, ou différents schéma sur les sites webs (sur un clavier cyrillique mongol ou russe, sur un clavier qwerty (pour les Mongols de Chine probablement ?)) de documentation de l’écriture sont différent…) j’en ai pris un relativement phonétique par rapport au qwerty donc. Je la mettrais à disposition dès que j’aurais mis les codes spéciaux indispensables pour certaines liaisons.

On prend les mêmes et on recommence

Certains dirons, grâce à l’Abbé Emmanuel-Joseph Sieyès qui dans ses grandes lumières disait, petit extrait de Wikipédia, tiré lui même d’un ouvrage que l’on peut consulté sur le site de la Bibliothèque nationale de France :

Il oppose le gouvernement représentatif (qu’il promeut) et le gouvernement démocratique (qu’il rejette) : « Les citoyens qui se nomment des représentants renoncent et doivent renoncer à faire eux-mêmes la loi ; ils n’ont pas de volonté particulière à imposer. S’ils dictaient des volontés, la France ne serait plus cet État représentatif ; ce serait un État démocratique. Le peuple, je le répète, dans un pays qui n’est pas une démocratie (et la France ne saurait l’être), le peuple ne peut parler, ne peut agir que par ses représentants. » (Discours du 7 septembre 1789).

French canularstitution

French canular-stitution avec l’abbé Sieyès et Napoléon Bonaparte

Il semble que tout y est dit. Il est un des créateur de la constitution qui a été légèrement touché depuis, mais pas tant que ça… qui contient toujours ce dé truqué, comme disait (parmi d’autres) l’illustrateur britannique James Gillray en 1800 (voir illustration ci-contre), en anglais d’abord : « The French Consular-Triumverate, settl’ing the New Constitution, with a Peep at the Constitutional-Pigeon-Holes of the Abbe Seiyes in the Back Ground », ce que l’on peut traduire par : « Le Triumverat consulaire français, colonisant la nouvelle constitution, pipé par un trou de pigeon constitutionnel de l’Abbé Seiyes. ». Et depuis on nous bassine qu’on est en démocratie, de la naissance à l’âge adulte…

Ne pas voter n’a pas fait permis au FN de se hisser, il y était déjà… Stigmatisation des minorités, état d’urgence, gens interdits de sortir de chez eux dont une bonne partie après s’être fait défoncé la porte. Manifestation contre la tartuffade de la COP21 interdite pour des raisons de sécurité (et c’était pas mal au dehors aussi 2e vidéo), tandis que le marché de noël, ou l’on vent des kebabs à 8 euros et du sucre au gras à peu près au même prix, ou différents gadgets polluants, n’avait pas besoin de protection. Quelques gendarmes mobiles étaient bien placés devant le Grand Palais, à deux pas du palais de l’Élysée avec des camions anti-émeutes, dés le Salon des indépendants, et en préparation de la COP21 qui allait s’y dérouler. Sinon, on pouvait se balader au milieu de la foule, avec Kalashinikov, lance roquette ou plus si affinité, l’avenue était grande ouverte.

Un documentaire sympa (désolé, c’est sur Youtube), sur tous ceux qui ont pas voté et sur ce qu’est la (vraie) démocratie (celle d’Athènes (pendant l’antiquité), celle d’Islande (commencé après la crise de 2008) qui a mis les banquiers et politiciens en prison, stoppé le bankroute, relancé l’économie et multiplié les emplois) : J’ai pas voté.

Pendant ce temps, les Danois ont dit non par référendum au don à Europole de l’ensemble des informations de sa population.

Au passage j’y relève une erreur, l’utilisation de la peinture d’Eugène Delacroix, « La révolution guidant le peuple », il n’est pas de la révolution française, pas plus que la colonne de la Bastille d’ailleurs, mes des 3 glorieuses, de juillet 1848 (c’est écrit sur la colonne), révolte pour le passage d’une Monarchie à une autre.

Et merci à Gee et à son blog BD Grise Bouille pour la mise sur la piste. Vous y trouverez d’autres liens intéressants sur le sujet.

Chanson du jour

Boudin_au_four2
Agressive Agricultor — Mon Cochon c’est mon copain

Une chansonnette du groupe Basque (euskaldunak dans la langue), dont l’introduction, commence par le cri d’un cochon qu’on égorge (typiquement pour faire du boudin) qui dans son refrain dit (je copie-colle) :

Mon cochon c'est mon copain
Malheureusement demain
C'est décembre qui commence
Je vais te trouer la panse 

Et demain, c’est justement décembre qui commence, c’est exactement aujourd’hui, 30 novembre 2015.

Devenez donc, musulman, juif, « bon » chrétien qui lit la « bible », hindouiste, bouddhiste, jaïniste, sikh, végétarien, ou ce qu’il vous plaît, mais arrêtez de manger des cochons. Je pense à une opération, un cochon mangé pour un chat mangé, ça pourrait être pertinent. Ne mangez pas non plus les plantes vivantes, elles souffrent aussi, tuez les avant, ou mieux, attendez qu’elles meurent d’elle même (les huîtres aussi).

Bon allez, je mange le dernier boudin qui me reste et demain j’arrête (peut-être).